Me connaître

Mon parcours, de mes débuts en politique à mes campagnes en tant que députée européenne.


2 minutes de lecture

Née à Roubaix, Karima Delli a grandi à Tourcoing dans le Nord-Pas-de-Calais. Ses parents sont des immigrés qui travaillent dans l’industrie textile et elle est la neuvième d’une famille de treize enfants. Après avoir étudié au collège Notre-Dame de Wally de Tourcoing et obtenu un baccalauréat ES au lycée industriel et commercial de Tourcoing, elle obtient un BTS en action commerciale, puis un DEA des science politique à l’IEP de Lille. Activiste joyeuse elle œuvre au sein des collectifs « Jeudi noir » et « Sauvons les riches ».

Le 7 juin 2009, elle est élue députée européenne sur la liste de Daniel Cohn-Bendit. Elle est alors la deuxième plus jeune députée européenne française et l’une des plus jeunes élues du Parlement européen. Elle est réélue le 25 mai 2014 en tant que députée européenne du Nord-Ouest. Pour son deuxième mandat, Karima Delli intègre la Commission « Transports et Tourisme » dont elle est d'abord la coordinatrice pour le groupe des Verts avant d'en être élue présidente pour la deuxième moitié du mandat. Chargée d'un rapport sur la mobilité urbaine durable quand éclate le scandale Volkswagen, elle se spécialise peu à peu sur la question de la pollution de l'air. En février 2016, après avoir oeuvré à mettre sur pied une commission d'enquête du Parlement européen sur le dieselgate, elle devient vive-présidente de la Commission d'enquête sur la mesure des émissions dans le secteur automobile. Parallèlement, elle reste membre suppléante de la Commission « Emploi et affaires sociales » où elle poursuit son travail sur la santé et la sécurité au travail en s'impliquant sur le dossier du dumping social. En avril 2014, elle publie « La politique ne me fait pas perdre le Nord » aux éditions La Tengo.

En 2017, elle a été élue Présidente de la commission des transports et du tourisme, puis réélue à ce poste pour le mandat en cours. Elle est également membre de la commission des affaires économiques et monétaires depuis 2019. 

Karima Delli a toujours exprimé son soutien au développement d'un modèle de mobilité plus durable, dans le but de relever les défis de notre siècle : protéger le climat, la santé publique et promouvoir l'accessibilité de la mobilité. Elle souhaite allier écologie et justice sociale.